• Emmaus (Angers)- Dons et recyclage contre le gaspillage

    Dons et recyclage contre le gaspillage

    Article paru sur le site d'Emmaus 

    L’exploitation des ressources naturelles et des hommes a montré ses limites. Emmaüs réemploit et recycle pour mieux participer à des projets de solidarité.

     

    Dons et recyclage contre le gaspillage
    .
    portfolio Emmaüs : des alternatives au quotidien

     

    Dans le coffre de la voiture, une cagette pleine de bibelots et de livres à conserver, une autre débordant de ferraille à jeter, et un sac plein de gravats à débarrasser. Avec juste un tour de volant, cet habitant d’Angers a donné ses vieux objets tout en évacuant ses encombrants, avec l’aide de compagnons. Pour lutter contre le gaspillage et pour préserver l’environnement, la communauté d’Angers a lancé la première recyclerie du Mouvement. Un lieu de tri, de nettoyage et de réparation des objets qui se double d’une déchetterie où le public peut laisser les objets qui seront recyclés. Intérêt : informer plus largement les gens sur les objets qu’ils sont prêts à jeter alors qu’ils peuvent encore servir. Aujourd’hui, des conteneurs Emmaüs sont présents sur six déchetteries du Maine-et-Loire.

    Compétence de tri

    « Par cette présence dans des lieux où on ne s’attend pas à nous trouver, Emmaüs est identifié comme un acteur écologique complet», souligne le président d’Emmaüs Angers, Philippe Thierry. Les compagnons ont développé une réelle compétence de tri. « Les agents des déchetteries ont été formés par eux. Là, c’étaient les compagnons les experts.» D’ailleurs, ils jouent un rôle pédagogique auprès du grand public, pour dire où jeter les déchets et ce qui peut être réutilisé. « On évite de polluer et notre action s’accompagne d’un travail social. C’est pour cela que les gens viennent au-delà du secteur d’Angers pour donner leurs objets. Ils savent que, ici, ils ont plus de chance de resservir et d’aider d’autres personnes.»

    10% du chiffre d’affaires pour la solidarité

    La chaîne du don semble inépuisable: à partir d’objets donnés, un compagnon va utiliser ses savoir-faire et un bénévole va offrir son temps et ses compétences pour que ces objets soient vendus. Ce circuit financera la communauté.
    Mais cette chaîne alimente aussi la réalisation d’actions solidaires. « Au minimum, 10% du chiffre d’affaires y est consacré», certifie Philippe Thierry. Cela peut prendre la forme de sept conteneurs par an qui partent, remplis de matériel, vers le Bénin. Ce sont aussi des aides financières aux prisonniers démunis d’Angers. Mais également des dépannages en matériel à des familles en difficulté ou une aide à d’autres communautés dans le besoin. « Pour nous, le vrai développement durable, c’est le développement humain. La recyclerie n’est qu’un outil qui nous permet de faire vivre cinquante compagnons.»

    Objets obsolescents

    L’accumulation de biens matériels rend il heureux ? Ce mode de production qui rend les objets obsolescents rapidement et qui occasionne la destruction de l’environnement et la détérioration des conditions de travail est-il le seul à avoir droit de citer ? Autant d’interrogations qui parcourent le Mouvement, d’Emmaüs Europe à Emmaüs international.

    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :