•  


    Environnement : première "Greenpride" dimanche à Paris

    Environnement : première "Greenpride" dimanche à Paris

    La première Greenpride, un événement "ludique" destiné à placer les enjeux de santé environnementale au coeur du débat public, se déroulera dimanche à Paris avec un brunch, un défilé carnavalesque, des concerts et une exposition de photos.

    La fête, qui sera suivie d'un cycle de conférences (7 novembre-16 décembre) en direction des étudiants, est organisée par l'Appel de la jeunesse, organisation créée en 2009.

    Cette Greenpride, indiquent les organisateurs, doit montrer que "l'écologie ne doit pas être associée au pessimisme et à la morosité", et qu'il faut "en faire une fête". Ils soulignent aussi que "les questions et les enjeux de santé-environnement sont encore trop peu connus du grand public".

    Après le brunch à la Villette à partir de 11h30, le défilé, avec des associations environnementales, ira jusqu'à la place Stalingrad. A partir de 17h, des concerts pop rock seront organisés au Trianon (www.greenpride.me).

    L'Appel de la Jeunesse dit refuser que "la pollution chimique généralisée imprègne nos organismes et ceux des enfants", que "de plus en plus de jeunes" soient touchés par le cancer ou ne puissent concevoir un enfant, que se développent les allergies, le diabète ou l'obésité, dans son texte fondateur.

    L'association demande que "le lien entre la santé et l'environnement soit au coeur des choix politiques" et estime que la jeunesse "a un rôle moteur à jouer pour inventer de nouveaux modes de vie et de consommation respectueux de sa santé, de la santé des sociétés et des écosystèmes".

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le Secours Catholique poursuit son aide à la Corne de l’Afrique

     

    12/10/2011

    Le Secours Catholique lance deux programmes d’envergure pour participer au soutien des populations victimes de la famine dans la Corne de l’Afrique.

     

    Le Secours Catholique va participer à hauteur de 300 000 euros au premier programme qui accroît l’aide d’urgence apportée aux réfugiés, Somaliens pour la plupart, du camp de Kambioos au Kenya, l’un des deux camps supplémentaires établis pour désengorger celui de Dadaab qui accueille déjà plus de 406 000 personnes, soit 4 fois plus que sa capacité.

    Ce programme est mis en œuvre par Catholic Relief Service (CRS, la Caritas américaine), avec l’appui de Caritas Suisse, présente depuis de nombreuses années dans la région où elle mène en parallèle trois autres projets d’urgence. CRS a en outre passé un accord cadre avec le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) pour prendre en charge une partie des activités pour l’accès à l’eau, l’assainissement et à l’hygiène dans ce nouveau camp de Kambioos, prévu pour accueillir 90 000 personnes.

    53% des besoins de la population couverts à terme

    Le projet, qui couvrira à terme les besoins de 53% de la population attendue, prévoit la construction de latrines en nombre suffisant, soit une latrine pour 48 personnes ou six familles, selon les normes internationales prévues pour les camps de réfugiés. En attendant qu’Oxfam réalise un forage qui permettra de remplir les réservoirs des 270 blocs de ce camp, CRS acheminera l’eau par camion pendant trois mois.

    Les déchets solides seront collectés par une équipe de réfugiés eux-mêmes, engagés et payés à cet effet. 12 000 kits d’hygiène comprenant des jerricans d’eau, un seau avec couvercle, des serviettes hygiéniques, du savon et de la lessive seront distribués. Et des formations à l’hygiène seront organisées, en formant des formateurs et en sensibilisant les familles par des saynètes jouées lors des distributions de savons.

    On estime qu’actuellement 1500 nouveaux réfugiés franchissent quotidiennement la frontière entre la Somalie et le Kenya.

    En Érythrée, le Secours Catholique est engagé à hauteur de 250 000 euros, à travers des partenaires locaux. Le programme vise à améliorer l’état nutritionnel de milliers d’enfants de moins de 5 ans, des femmes enceintes et des mères allaitantes. Ce programme devrait durer 19 mois.

     
     
     

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Comment les aider ?

     
    Publié sur le site de l'UNICEF le mercredi 13 juillet 2011
    Modifié le vendredi 09 septembre 2011
     
    Urgence Malnutrition Corne de l'Afrique
    Par don, sur Facebook, Twitter ou sur vos blogs, mobilisez-vous !
     
     
     
    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Envie d'agir pour la planète?

     

    Rejoignez la Planète Attitude, le 1er réseau social nature et environnement francophone

    www.planete-attitude.fr

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Cette putain de famine !

    Écrit par Damien-Agir pour la planete
    Vendredi, 21 Octobre 2011 08:57

    compagneOneL’ONG ONE cofondée par le chanteur de U2, entend faire pression sur les dirigeants du G20 qui se réunissent à Cannes les 3 et 4 novembre prochains. Pour cela elle souhaite encourager nos dirigeants à mettre fin à la faim, en récoltant le plus de votes possible pour leur pétition. Des célébrités françaises et internationales ont participé à une campagne de promotion "Putain de Famine" pour vous encourager à soutenir cette action.

    ONE est une organisation de campagne et de plaidoyer qui lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables, particulièrement en Afrique, en suscitant la prise de conscience du public et en faisant pression sur les dirigeants politiques pour qu’ils soutiennent des politiques et des programmes intelligents et efficaces qui sauvent des vies, permettent de scolariser les enfants et améliorent l’avenir. Cofondé par Bono et d’autres militants, ONE est non partisan et travaille en étroite collaboration avec des responsables et activistes africains.

    Plusieurs artistes et célébrités se sont retrouvés autour de Bono pour soutenir leur revendication et nous aider à le faire:

     

    et découvrez la version internationale

    ONE plaide pour le développement de l’agriculture en Afrique en portant les mesures suivantes:

    Garantir la sécurité alimentaire en investissant dans l’agriculture qui représente tout de même 30% du PIB africain et que 2/3 des habitants de ce continent dépendent de leurs cultures pour vivre. Ainsi, si les marchés des denrées alimentaires sont liées aux agriculteurs africains cela serait une solution durable et efficace pour sortir les Africains de la pauvreté.

    ONE demande aux leaders du G20 de:

    Tenir leurs engagements de l’Aquila de 2009

    trouver collectivement des solutions d’investissements à long terme dans la productivité agricole et l’accès aux denrées dans les pays en développement

    rappeler aux leaders africains leur promesse de Maputo, à savoir d’allouer 10% de leur PIB à l’agriculture

    continuer à financer le GAFSP (Global Agriculture and Food Security Program, programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire)

    financer l’appel d’urgence de l’ONU pour la Corne de l’Afrique.

    Etablir des mesures de régulation des prix alimentaires, pour empêcher toute nouvelle grimpée des prix des denrées

    instaurer un système d’information sur les marchés agricoles pour renforcer la transparence de ces derniers.

    Empêcher l’accaparement des terres, à cause duquel un réel développement de l’agriculture africaine ne peut exister.

    Une page sur leur site à été mise à notre disposition pour signer la pétition et créer une petite campagne visuelle participative.

    http://faim.one.org/

    Prenez 2 minutes de votre temps et faites comme nous: signez!

    Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique